Articles

Affichage des articles du mars, 2017

En quête de reconnaissance...

Image
Certains d'entre nous, sommes en quête perpétuelle de reconnaissance de la part des autres, de nos parents, conjoints, amis, collègues, etc...
La reconnaissance, pour ceux qui en ont manqués dans leur vie, peut-être un moteur très fort pour avancer, construire des relations, des entreprises, une belle image de soi. 
Le problème est souvent que cela finit souvent par la même routine: on se sent seul au fond de soi, perdu peut-être et même vide parfois. 

La quête de reconnaissance est un puit sans fond, jamais réellement comblé, jamais totalement rassasié! Une quête impossible, une illusion ;( 

Alors que faut-il faire pour arrêter la roue de tourner dans le vide?! 
Et bien, déjà prendre conscience de ce manque, ce vide en soi même après avoir tout fait pour le combler. Rien de l'extéieur ne comble réellement le vide intérieur! 
Ensuite, il faut essayer d'inverser la machine: 
-Plutôt que de chercher à recevoir de la reconnaissance sans cesse, il va falloir commencer à en do…

Faire le deuil de son enfance incomplète !

Image
A un moment donné, pour grandir, devenir adulte totalement, nous devons faire le deuil de notre enfance peut-être incomplète ou insatisfaisante !
Pourquoi?! Pour avancer, grandir et devenir enfin adulte.
C'est en laissant partir l'enfant en soi ou son enfance qu'on peut enfin devenir adulte.
Il s'agit, selon moi, de faire le deuil de l'enfance qu'on aurait aimé avoir, des parents qu'on aurait aimé avoir, de l'amour et l'attention qu'on aurait dû recevoir.
Faire le deuil de toutes ces attentes et ces besoins encore tellement présent en nous même à l'âge dit "adulte". Et finalement, laisser partir ces attentes et ces besoins non-comblés et in-compris pour laisser place aux besoins et attentes de l'adulte que nous sommes devenus. 
Et comme tout deuil, il y a des peurs, de la colère, du déni, de la tristesse, etc. 
Il faut les vivre, laisser ses émotions s'exprimer. C'est la seule possibilité que nous avons pour enfin lais…