dimanche 19 février 2017

Vivre nos émotions !

Malheureusement, nous ne pouvons pas fuir nos émotions, même celles dites désagréables: la tristesse, la perte, le manque, le vide affectif, le deuil, etc. 

Quand çà nous arrive, il faut être patient et vivre nos émotions. Les laisser circuler, rentrer, passer, pour finalement partir et laisser place à d'autres choses, d'autres émotions plus agréables. 

Pour combien de temps? Personne ne sait à l'avance, cela dépend de vous, de votre histoire et de votre sensibilité. 

J'ai l'impression que nous sommes pas vraiment habitué à vivre nos émotions. Peut-être encore plus chez les hommes. On zappe, on passe à autre chose, on avance, on met des oeillères. On aime pas les émotions désagréables, dites "négatives", qui adviennent dans les périodes difficiles. Nous sommes devenus impatients face à nos épreuves, nos souffrances, nos tristesses. 

Mais il y a un cadeau derrière ces émotions. Lequel ?! 

C'est l'occasion de se reconnecter à notre propre sensibilité, à notre émotivité, à notre vulnérabilité et donc à notre "humanité"! Et là, j'y vois un vrai cadeau de la vie. Se rappeler qui on est vraiment, humain, fragile, vivant, en mouvement, en évolution constante, en changement, au coeur de la vie qui est incertaine, surprenante et fondamentalement incontrôlable. 

Les épreuves peuvent donc être des opportunités de nous rappeler, de nous ramener à notre propre sensibilité. Revenir au coeur de notre intimité pour voir ce qu'il y a vraiment en nous! En voilà un  bon moyen de se connaître, avec nos couleurs intérieurs;)

Bonne route à tous, 

Thibaut


samedi 18 février 2017

Trouver une vision forte et puissante, qui vous inspire !

C'est important d'avoir une vision forte et puissante de là où vous voulez aller! Une vision qui vous inspire vous! 

Pourquoi? 

Parce que c'est ce qui va vous permettre de tenir le cap longtemps et de dépasser les obstacles qui se présenteront à vous, d'affronter vos peurs, de patienter et de faire le nécessaire pour continuer d'avancer. C'est cette vision qui vous donnera le courage d'avancer encore et toujours malgré les doutes et les incertitudes que vous allez rencontrer sur votre chemin. 

Une vision trop faible peut nous faire manquer de motivation et renoncer à la première difficulté rencontrée. Alors qu'une vision forte et inspirante nous permettra de continuer d'avancer et d'aller au bout de notre projet. 

Il faut une cause, quelque chose qui nous dépasse, qui a plus d'importance que nous, qui a plus d'importance que nos simples besoins du moment et envies passagères. 

Il faut pouvoir s'ancrer dans des convictions profondes, des valeurs qui nous tiennent à coeur, c'est aussi un bon moyen de se connaitre et de tester ses motivations profondes. 

En vérité avoir une vision forte et puissante, c'est se permettre d'aller à la rencontre de soi-même. De prendre à bras le corps toutes les peurs qui nous remplissent. D'aller à la rencontre de soi et du monde. D'éventuellement guérir de blessures plus importantes. 

Quand j'ai eu ma vision de vouloir être coach et d'aider les personnes à se révéler et à s'ouvrir, je pensais pas qu'en fait s'était moi que j'allais aider. J'étais tellement porté par ma vision que j'ai du m'ouvrir aux autres, continuer d'avancer malgré toutes mes peurs de raté, d'être jugé, rejeté, etc. D'aller aussi à la rencontre de mes moteurs, qu'est-ce qui me poussait tant à vouloir aider l'autre?! J'ai tant appris sur moi, bien plus que j'aurais imaginé. J'ai tant appris sur le monde, les autres, le développement personnel. J'ai dû apprendre à écouter l'autre et mieux encore à m'écouter moi-même. Entendre mes intuitions, écouter mes besoins, comprendre mes émotions, les accepter. Bref, faire un chemin, faire du chemin ! Et tout ce chemin, n'aurait jamais été possible sans cette vision forte d'aider les autres à s'ouvrir et à révèler leurs potentiels!  

Avec le recul, je peux dire que c'est ma vision qui m'a permis de tenir sur le chemin et qui m'a permis de m'ouvrir, de me guérir, de me connaitre, de me déployer, de me confronter en profondeur. C'est cette vision qui m'a permis aussi de quitter un peu cette tristesse en moi et ce doute, ce repli, pour aller vers plus joie, plus de paix en moi, plus de sens. C'est cette vision qui m'a aidé à sortir du non-sens pour aller vers plus vie infiniment plus riche. C'est cette vision qui m'a permis de me vendre, de faire des ateliers, des conférences, des interviews, des rencontres, des séminaires, des coachings, des voyages qui m'ont ouvert et permis de garder mon cap et de continuer d'avancer et d'y croire. 

Je me remercie le ciel, la vie, de m'avoir offert/proposé cette "vision d'aider et d'accompagner l'autre" , cette "vocation" car finalement c'est grâce à cette vision que j'ai pu sortir de cette tristesse pour aller vers plus d'amour et de joie. Car avec le recul c'est vraiment ce chemin vers cette vision qui me fait tant de bien et me procure tellement de joie malgré tous mes blocages, mes incertitudes, mes craintes et mes peurs. 

C'est le chemin vers cette vision qui m'a libéré et permis de révélé aussi mon potentiel et me permet tous les jours de continuer de me révéler, d'avancer et de sortir de ma zone de confort...

Merci! 

Et vous, quelle est votre vision? Quelle est cette vision que vous portez au fond de vous, au fond de votre coeur et qui vous donnerai envie de vous battre pour libérer toute votre énergie créatrice? Qu'est-ce qui vaut la peine plus que tout pour que vous soyez sûr de ne jamais lâcher le morceau? 

Bonne route à tous & n'oubliez pas de vous appuyer sur votre vision surtout quand tout paraît gris ou flou autour de vous ! 

Thibaut


L'incertitude c'est mon dada !!

Bonjour à tous,

Aujourd'hui je voulais parler d'un thème que j'apprécie, qui me parle, qui me correspond et dans lequel j'ai du plaisir à évoluer: 

" L'incertitude "

Vous me direz c'est bizarre, ce thème, surtout dans le développement personnel on l'on plus parle de confiance en soi, de croire en soi, d'être plus sûr de soi! Pourquoi il nous parle d'incertitude ?! 

Parce que l'incertitude c'est mon dada, mon truc. J'aime évoluer dans l'incertitude. Avancer sans être sûr de ce que l'on va faire, trouver, rencontrer, connaître, comprendre, ressentir, etc. çà me plait, çà m'anime, çà me met en mouvement! 



Pendant longtemps, j'ai lutté contre cette faiblesse en moi que je jugeais négativement: le doute, l'incertitude et la remise en question. Je me suis dis qu'il fallait changer çà, devenir plus sûr de moi et plus confiant, avoir des certitudes! Et après 10 ans de développement personnel et 6/7 ans que j'accompagne des clients en coaching, je me dis c'est pas mal en fait l'incertitude. Pourquoi essayer de lutter contre elle alors je suis fondamentalement fait comme çà! C'est dans ma personnalité, mon histoire, dans mes racines, dans mon être: 

J'aime l'incertitude, j'aime évoluer dans l'incertitude et je suis pas totalement certain de moi ;)

Alors j'ai pris une décision, je vais jouer cette carte de l'incertitude plutôt que tout faire pour lutter contre. Je vais fonctionner "avec l'incertitude" plutôt que de fonctionner "contre l'incertitude". La vie est incertaine, rempli d'imprévus, de choses qu'on ne peut pas maitriser, d'éléments plus forts, plus grands que nous sur lequel nous n'avons pas de contrôle, pas d'emprise...il faut l'accepter et apprendre à jouer, à évoluer et à faire face à cette incertitude. 

C'est aussi un thème que j'aborde régulièrement avec mes clients qu'ils soient entrepreneurs ou simplement en train de changer de voie/vie! Qu'ont-ils tous en commun? Ils sont confrontés à l'incertitude, déstabilisés par le changement, déboussolés par l'inconnu, dans la peur et le doute face à ce qui pourrait surgir, advenir, ressortir! Moi j'adore çà;) Et je peux les accompagner à traverser ce moment d'incertitude et c'est pour çà que je dis que c'est mon dada l'incertitude! 

Donc j'ai décidé d'accepter cette incertitude en moi, que je vis, que j'ai toujours vécu et qui est un de mes moteurs puissants. Et j'ai aussi décidé que çà deviendrait mon terrain d'exploration préféré personnellement et aussi en tant que coach & formateur: je vais préparer et accompagner les entrepreneurs à faire face aux incertitudes de leurs business, de leurs envies, de leurs clients et aussi leurs propres incertitudes personnelles!

La vie est incertitude et nous ne pouvons pas faire autrement. Mais nous pouvons apprendre à la gérer, y faire face et surfer sur cette incertitude pour profiter du voyage plutôt que de le subir;)

Bonne route et merci pour votre lecture...

Thibaut




samedi 21 janvier 2017

Je n'ai pas réussi à aimer !

Avec le recul, je prends conscience que je n'ai pas encore réussi à aimer !

Je n'ai pas réussi à aimer une partie de moi-même sensible, créative, triste, émotive.  
Je n'ai pas réussi à aimer cette partie de moi, fragile, repliée sur elle-même. 
Je n'ai pas réussi à aimer cette partie de moi qui ressent les choses, intuitivement, simplement, librement. 
Je n'ai pas réussi à aimer cette partie de moi libre, ressourçante, vibrante aussi. 

J'ai aimé cette partie de moi qui voulait tout contrôler. 
J'ai aimé cette partie de moi qui pensait tout maîtriser. 
J'ai aimé cette image de moi; fort, grand, imperturbable, rationnelle, réaliste.
J'ai aimé cette rigidité et cette dureté en moi. 
Et j'ai peut-être trop aimé et cultivé cette partie qui avait peur en moi. 

C'est donc au coeur de ce paradoxe que j'ai évolué depuis toujours et, si çà se trouve, où j'évoluerai encore longtemps. 
Et à mon avis, c'est au coeur de ce paradoxe que je dois tenter d'apaiser les choses, d'harmoniser, de créer un espace d'entente, d'amour. Un espace qui relie plus qu'il n'exclut. Un pont. Un chemin. 

Pourquoi? 

Pour que je puisse vivre plus en paix avec moi-même et avec ces parties qui vivent en moi et s'opposent. Pour que je puisse enfin être tranquille & serein avec ce que je ressens. Pour que j'apprenne à m'aimer. Pour que je puisse enfin être libre de montrer mon visage, ma vulnérabilité, mes peines, mes tristesses, mes joies, mes envies, mes besoins. Pour que je puisse faire et être ce qui me fait vibrer au fond de moi-même. Pour que je puisse sortir de ce contrôle, qui gère ma vie, qui gère nos vies, qui gère notre époque et qui nous empêche en fait de laisser vibrer notre être et exprimer un plus grand potentiel de vie qui sommeille en chacun de nous ! 

Vibrez-bien alors ;)

Thibaut






mardi 17 janvier 2017

Moi aussi, j'avais des besoins...finalement !

Moi aussi, j'avais des besoins... finalement !

Et oui, moi aussi j'avais des besoins finalement. Après avoir passé mon temps, à comprendre ceux des autres, à y répondre consciemment ou inconsciemment, à les faire émerger, à tenter d'y répondre encore et encore... je viens de prendre conscience que moi aussi j'avais des besoins! Et que je devais les exprimer.

J'avais des besoins et j'ai des besoins.

Le besoin de partager longuement, de prendre mon temps, de comprendre les choses avant de les faire pour ne pas risquer de m'embarquer dans des directions qui n'ont pas de sens pour moi.

Le besoin de me dire, de me raconter avec mes mots, d'être entendu, d'être à ma place pour faire ce qui est juste pour moi.

Le besoin d'avancer à mon rythme, tranquillement, sans répondre aux attentes et aux demandes pressantes des autres, servant à les rassurer, les sécuriser ou simplement nourrir leurs besoins à eux, personnels qui se transforment même en exigence parfois ( famille, amis, clients, etc.)

Le besoin de dire "non" pour ne pas me surcharger et prendre encore un projet de plus, qui va me mettre dans le rouge et me stresser.

Le besoin de faire ce que j'aime, ce qui me plait, ce qui me parle, ce qui me fait vibrer, ce qui me correspond !!!

Et au bout du compte, si je prends soin de mes besoins, si je tente de les connaître, de les reconnaitre et d'y répondre avec soin, ce n'est finalement pour embêter l'autre ou ne pas lui faire plaisir! Non, il s'agit plutôt de m'honorer et me permettre de vivre avec plus de sérénité et en accord avec ce qui fait du sens pour moi...

Et vous, quel est votre besoin en ce moment?

Bonne route;)

Thibaut


jeudi 12 janvier 2017

J'avais tant besoin de guérir !

Aujourd'hui, je vous propose un texte sur le thème de la guérison: Bonne lecture !!



"J’avais tant besoin de Guérir!"

J’avais tant besoin de guérir que rien d’autre ne comptait à mes yeux, ni les autres autour de moi, ni moi, ni personne. 
Le plus important était cette blessure tapis au fond de mon être et il fallait la guérir. 

Comment fait-on pour guérir? 
En attirant l’attention, en donnant, en prenant, en exigeant de l’amour plus qu’il n’en faut.  
En criant, se révoltant, jusqu'à se faire mal, tomber malade, en finir. 
En fuyant, courant le monde après une quête insaisissable, infinie. 
En tentant de combler un vide en soi, sans fin et sans faim. 
En cherchant, consciemment ou inconsciemment à s’en sortir, découvrir, vivre des aventures nouvelles, excitantes, tout ce qui rend vivant et qui éloigne un tant/temps soit peu de la douleur de la blessure.

Finalement, tous les moyens sont bons pour celui qui souffre. 
Tous les moyens sont bons mais aucun de marche vraiment. Et la douleur est toujours là! 

En fait pour guérir, il faut déjà reconnaitre sa blessure, son mal.
Et y trouver un sens: D’où çà vient? L’origine de la blessure? 
Et y trouver une direction: Où çà veut m’emmener? Pour aller vers où? M’apprendre quoi sur moi? Pour m'ouvrir à quelle partie inconnue de moi-même? 

Et puis, il faut passer du temps avec sa souffrance, la connaître, l'apprivoiser, la reconnaître, pour se connaître, se reconnaître, lui faire de la place, l’accepter et enfin l’aimer pour la guérir et vivre avec. 

C’est de çà dont il s’agit finalement! Guérir c’est ouvrir les yeux sur la douleur qui nous habite, lui donner un sens et finalement prendre soin de sa douleur pour enfin de prendre soin de soi et de ses besoins intimes, de ses désirs cachés, ceux restés cachés derrière cette zone d’ombre et qui ne demandent qu’à être vécu au grand jour! 

Finalement, j’avais tant besoin d’apprendre à m'aimer pour aimer et être aimer. 

Bonne route à tous, et espérant que vous y trouverez le sens et la direction qui vous fait du bien ;)


Thibaut

vendredi 21 octobre 2016

Je chemine, tu chemines, nous cheminons...tout le monde chemine !!!

Cheminer. 

Qu'est-ce que çà veut dire? 

Le coach aide son client à cheminer. D'accord, mais c'est à dire! 

En fait, le coach aide son client à cheminer. Pour dire vrai, le coach chemine à ses côtés, il le remet en chemin/mouvement , jusqu'à qu'il retrouve son propre chemin/ ses propres vérités - Ok, chouette, mais pourquoi faire? Et en fait, qu'est-ce que çà veut dire cheminer? 


Pour moi, il y a deux type de chemins, soit extérieur soit intérieur,


Le cheminement extérieur est visible. Il s'agit de rencontrer des personnes, des recruteurs ou son réseau. Aller à la rencontre de nouvelles personnes, de nouvelles opportunités, de nouvelles visions du monde, construire sa maison, sa famille. C'est un mouvement vers l'extérieur, un aller vers l’extérieur qui aboutit parfois à un résultat, un succès, une rencontre...mais aussi une modification, une évolution, un éveil de son cheminement intérieur...


Le cheminement intérieur est invisible, intime, subtil, intellectuel, spirituel. . Il s'agit de soi à soi. Il s'agit de prendre conscience de qu'on veut, de trouver ses vérités et de faire évoluer ce qu'on a à l'intérieur: son regard sur le monde, sur soi, son attitude, son positionnement, ses stratégies business, sa vision du couple, ses valeurs personnelles, ses relations aux autres...pour ensuite modifier ses actions/comportements à extérieur...



Cheminement intérieur & cheminement extérieur s’enchaînent et s'inter-pénètrent comme une danse plus ou moins harmonieuse. Parfois on chemine trop intérieurement (repli sur soi) et parfois trop extérieurement (fuite en avant, hyperactivité...). Le but, selon moi, est de trouver l'équilibre entre ce qu'on découvre en soi et ce qu'on vit/apprend/agit à l'extérieur. Il s'agit de trouver le bon rythme, la bonne fréquence...pour pouvoir vivre et évoluer en harmonie avec soi et le monde qui nous entoure. Pour...profiter du chemin comme on dit et de la vue qu'il nous offre;)


Le coach aide le client à cheminer jusqu'à 2 points importants selon moi: 
-Que ses idées soient claires, simples, évidentes (Business, Management, Relations, Positionnement,etc.)
-Que les actions qui en découlent soient justes, efficaces et cohérentes avec la conclusion de son cheminement intérieur. Si c'est clair à l'intérieur, alors ce sera juste à l’extérieur...


Allez, bon chemin à tous...et n'oubliez pas si vous avez perdu votre chemin à un moment donné, faites-vous accompagner par un professionnel (coach, conseil, thérapeute...), il fera un bout de chemin avec vous avant que vous puissiez reprendre le vôtre en tout autonomie et en profiter pleinement! ;)

A bientôt, 

Thibaut